Accueil > Autres thèmes > Gilets jaunes > Grand débat : Propositions pour réduire les consommations abusives et les (...)

Grand débat : Propositions pour réduire les consommations abusives et les injustices fiscales

lundi 18 mars 2019, par André Martin

L’exigence d’immédiateté gangrène nos pensées et nos modes de vies. Toujours plus vite, toujours plus loin, toujours plus intensément, avec comme conséquences confusion, insatisfaction chronique, comportements compulsifs, appauvrissement intellectuel. Ceci en complète dissonance avec les rythmes biologiques et cosmiques, … bref, avec la vie. Ce rapport démentiel à la sphère spatiotemporelle est un levier majeur de l’hyper consumérisme !

Propositions pour réduire les consommations abusives

Justifications

Une croissance perpétuelle, même limitée à 1 ou 2% par an, est impossible dans un monde fini. Il y a donc urgence à changer de modes de consommation, de modes de transport, de modes de production. D’où la nécessité de se demander quelles sont les principales consommations abusives qui contribuent au réchauffement climatique, à la dégradation de la biodiversité et des conditions de vie sur la planète.

Le 1er août 2018, l’humanité aura dépensé l’ensemble des ressources que la Terre peut régénérer en une année. C’est le Jour du dépassement. Si le monde entier vivait comme les Français, ce même jour aurait eu lieu le 5 mai 2018. Il faudrait 2,8 Terre si toute l’humanité vivait comme les Français.

Propositions

• prix progressifs pour toutes les consommations excessives par rapport aux besoins (eau, carburants, électricité, voyages en avion, ...)
• mise en débat démocratique de la liste des produits et équipements gaspillant les ressources naturelles et qui devraient donc être fortement taxés (yachts, bateaux et avions privés, piscines privées, gadgets, drones, etc ...)
• taxer fortement, ou interdire, la publicité pour tous les produits et équipements gaspillant les ressources naturelles
• réduction de la TVA sur les produits de première nécessité et augmentation de la TVA sur les produits de luxe, les produits dangereux pour la santé, les produits inutiles, ...
• taxer le kérosène des avions (dans un premier temps pour les vols intérieurs), des bateaux de plaisance et le gazole des poids lourds autant que les carburants fossiles des ménages
• suppression des aides publiques aux aéroports, grands stades, etc ... Transfert de ces aides vers les transports les moins polluants (ferroviaire, vélo, ...)
• financer les primes ou bonus aux voitures les plus propres par des surtaxes ou malus sur les plus consommatrices (4 x 4 etc ...). Rétablissement de la vignette pour les véhicules particuliers de plus de 10 CV fiscaux
• mettre ces questions en débat au lycée dès la classe de seconde, afin de donner des moyens d’agir à ceux qui sont les premiers concernés par la dégradation des conditions de vie sur la planète

Propositions pour réduire les injustices fiscales

Justifications

a) La première cause des consommations abusives contribuant au réchauffement climatique, à la dégradation de la biodiversité et des conditions de vie sur la planète, se trouve dans les écarts insensés de revenu et de patrimoine. Par exemple : en France, les très riches émettent 40 fois plus de carbone que les pauvres, mais les 10 % des ménages les plus pauvres paient, en proportion de leur revenu, quatre fois plus de taxe carbone que les 10 % les plus riches !

b) Les baisses d’impôts pour les plus favorisés et les exonérations fiscales intervenues entre 2000 et 2010 représentent, chaque année, une perte de recettes pour l’Etat d’environ 100 milliards d’euros. Il faut reconsidérer la plupart de ces cadeaux fiscaux, au lieu de ponctionner et taxer les citoyens aux revenus modestes et moyens (salariés, retraités, jeunes, précaires, chômeurs).

Propositions

• impôt sur le revenu : revenir à des barèmes et à des taux d’imposition nettement plus progressifs
• fusionner l’impôt sur le revenu et la CSG, pour plus de transparence et de simplification
• plus grande progressivité des droits de succession (baisse sur les petites successions)
rétablissement de l’ISF
• indexation sur l’inflation des salaires jusqu’à 3 000 € et des retraites jusqu’à 3 000 €
• mise en débat démocratique de l’ensemble des niches fiscales
• en finir en quelques années avec l’évasion fiscale : supprimer le « verrou de Bercy », instaurer des peines plancher pour les délinquants fiscaux, ...
• taxation des transactions financières
le cumul emploi retraite doit de nouveau être encadré

D’autres grandes questions à mettre en débat

Comment donner un pouvoir de décision supplémentaire aux moins de 30 ans sur tous ces sujets qui vont conditionner/obérer leur avenir ?

Sur quels comportements et consommations mettant en danger notre survie sur la planète ne pourra-t-on pas en rester à des mesures incitatives et en venir à des mesures d’interdiction ? Voir« L’Urgence face à la Catastrophe »

Quelles réformes structurelles fortes de l’immobilier et de l’habitat permettraient de réduire les distances domicile – travail ?

Site réalisé SPIP avec SPIP nous contacter Plan du site Suivre la vie du site RSS 2.0